13.33% atteint
400,00 € atteint sur l'objectif de 3000,00 €
4 contributeurs
La campagne est terminée

Cliquez sur l’image pour voir toute l’information relative au chemin

La campagne Parrainez un chemin est centrée sur le chemin de Les Esglésies à Sentís, dans la commune de Sarroca de Bellera.

Cette action sera menée lors de la “Semaine du volontariat”, du 27 au 31 mai 2019.


Donacio 50 Fer comu

50€

Récompense: Le T-shirt du Cinquième Lac

100€

Récompense: Le T-shirt du Cinquième Lac, une carte, un roadbook de la route et l’inscription de votre nom sur le Mur de la Gratitude, une image du mur restauré avec le nom de tous les mécènes

Donacio 500 Paredaire

500€

Récompense: Plaque collective avec les noms de tous les parrains

Donacio 1000 Manobre paredaire

1000€

Récompense: Plaque individuelle avec les noms du parrain


Envie d’en savoir plus sur l’histoire de ce chemin?

Pepe de MateuVoici l’histoire de “Pepe de Mateu, l’homme qui avait plus de vies qu’un chat”

Pepe de Mateu, originaire de Les Esglésies, était un célibataire robuste dont tous les habitants de la vallée se souviennent en raison de sa grande générosité. Il travaillait à la journée dans toutes les maisons et prenait toujours le temps d’aider toute personne qui en avait besoin.

Son histoire est liée au transport, effectué au départ à travers les chemins, concrètement le chemin de Les Esglésies à Sentís, puis à travers les routes.

Tout le monde se souvient de sa force de muletier et le revoit encore avec ses deux mulets, munis de bâts surchargés de ciment de Xerallo, et un sac supplémentaire de 50 kg sur le dos. C’est lui qui fut chargé de transporter le ciment utilisé pour faire les vasques qui, plus tard, permettaient de transporter tout le charbon des mines de Malpàs aux fourneaux de Xerallo.

Ces chemins, il les a également parcourus pour faire de la contrebande. Il allait jusqu’en Aragon pour acheter de la laine, moins chère, qu’il allait vendre en Andorre, d’où il revenait chargé de cigarettes. Jusqu’au jour où, près de Gerri de la Sal, un coup de feu lui perfora le dos et lui sortit près du nez. Une marque à proximité du nez lui a rappelé cet incident jusqu’à la fin de ses jours.

Du mulet, il passa au Pasqualí, un petit tracteur suivi d’une charrette, qu’il utilisait pour charger les cruches de lait des différents villages à Xerallo. Un jour, en descendant de Les Esglésies, à la fontaine des Escales, il dégringola la rue avec ses cruches dans se faire mal.

Maintenant que vous connaissez un peu mieux son histoire, vous comprendrez pourquoi les villageois disent que Pepe Mateu a eu plus de vies qu’un chat.